Version imprimable

Conférences de printemps 2012 : sous le signe de "l'évolution"

"Charles Darwin : l'évolution, où va-t-on ?", tel était le thème des Conférences de printemps organisées  par la Société des Sciences, de l'Agriculture et des Arts de Lille, en partenariat avec le PRES Université Lille Nord de France, et grâce au financement de l'Université Lille 2.

Comme les années précédentes, la proposition a concerné un cycle de conférences en accès libre.

Des conférences enregistrées

Chaque conférence a fait l'objet d'un enregistrement video puis d'un montage réalisé par le service ICARE de la Faculté de Médecine Lille 2 (voir chaque conférencier ci-dessous) pour 2011 et 2012.

 

Pour accéder aux enregistrements, il est nécessaire de disposer d'Acrobat Reader version 9.1 au minimum ( télechargement gratuit)

 

Un cycle de 4 conférences

  • Darwin face aux données actuelles de la science  (15 mai 2012)

André Dhainaut est Professeur honoraire à l’Université Lille 1 et Conservateur universitaire au Musée d’Histoire Naturelle de Lille. Ses recherches se sont effectuées dans le cadre de la neuroendocrinologie des invertébrés et de la Biologie marine.

A la suite des travaux initiaux de Lamarck, Darwin développe, en 1859, le concept d'évolution des espèces et en précise le mécanisme : la sélection naturelle. Depuis, en un siècle et demi, les données scientifiques se sont considérablement accrues. Globalement, elles ont confortées la théorie darwinienne tout en apportant des lumières nouvelles sur les mécanismes de l'évolution. Le développement (et l'extinction) des espèces a été précisé par les acquis paléontologiques mais c'est surtout les apports de la biologie moléculaire qui se sont révélés extrêmement féconds. La variabilité au sein des espèces a été expliquée par la notion de mutation. La découverte des gènes de développement a permis de faire un lien entre la génétique, le développement et l'évolution. Cette discipline, "l'évo-dévo" apporte une explication aux modifications  importantes des structures anatomiques (patte, nageoire, aile...). La phylogénie moléculaire permet de retracer l'historique et la filiation des espèces.
Enfin,  l'influence de l'environnement sur l'évolution du vivant fait l'objet d'une discipline nouvelle : l'épigénétique.

  • Evolution : l'adaptation et ses initiatives  (23 mai 2012)

 

Guillaume Lecointre est Professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle et Directeur du Département Systématique et Evolution.
Sa recherche concerne les relations évolutives entre les êtres vivants. En d’autres termes, elle consiste à préciser, dans le « grand arbre de la vie », les relations d’apparentement entre les espèces. Il est l’auteur de nombreux livres, notamment la Classification Phylogénétique du Vivant (en collaboration avec Hervé Le Guyader) qui a été traduit en plusieurs langues.

L'évolution est souvent vue comme une adaptation des êtres vivants à leur milieu, ce qui n'est pas faux, mais incomplet. Dans cette conférence, Guillaume Lecointre explorera d'autres explications possibles de la forme de nos organes.
 

  • Les virus, les gènes et la vie, et leurs implications socio-économiques (30 mai 2012)

 

Jean-Luc Darlix est Professeur Emérite à l'Ecole Normale Supérieure de Lyon où il a dirigé le Laboratoire INSERM de Virologie. Ses recherches lui ont valu, l’an dernier, l’attribution du 1st first Retrovirology Lifetime Achievement Award.

Jean-Luc Darlix montrera l'extrême abondance des virus simples dans le monde vivant, pouvant sous-entendre qu'ils sont  consubstantiels à la vie, et peut être même à l'origine de la vie. De fait, on les trouve en grand nombre, et de façon répétée, dans notre génome (quel est leur rôle?). À  côté de ces nouveaux virus, qu'en est-il des virus classiques, comme la grippe, le sida, les hépatites, dont la dissémination dans les populations est un problème de santé majeur, aux conséquences socio-économiques tout aussi majeures.
Alors lesdits virus sont-ils contre nous ou avec nous?
La conférence essaiera d'apporter une vision nouvelle de nos relations avec les virus, et du rôle qu'ils ont joué et continuent de jouer dans le Monde Vivant.
 

  • Origine et histoire des humains modernes -Données scientifiques et détournements idéologiques (6 juin 2012)

 

André Langaney  ancien élève de l’ENS, est Professeur Honoraire à l'Université de Genève et ancien directeur du laboratoire d'Anthropologie biologique du Musée de l'Homme. Généticien, il est spécialiste de l'évolution et de la génétique des populations. Il a aussi écrit de nombreux ouvrages de vulgarisation.

Depuis plus de cinquante

ans, la synthèse des données fossiles,  archéologiques, ethnographiques et génétiques permet de retracer une  histoire vraisemblable des origines humaines, depuis le dernier  ancêtre commun avec les grands primates
africains jusqu'aux temps  actuels. Cette histoire n'est certes pas complète et de nombreux éléments  restent incertains, faute de données. Mais elle apporte des  informations essentielles qui bouleversent les représentations  ordinaires de nos relations au monde animal, ainsi que des relations  entre ethnies et sociétés actuelles.

L'étude de l'histoire des théories évolutionnistes en biologie et  anthropologie à la lumière des idéologies ambiantes permet de  comprendre comment des découvertes essentielles ont mis plus d'un  siècle à être - mal - comprises ou comment des recherches  technologiques de pointe sont utilisées pour valider des idées et  préjugés remontant au XIXème siècle ou au delà.
 

 

 

Ces conférences ont  eu lieu à l'Ecole Supérieure de Journalisme de Lille

Contact :  Philippe Roussel

Télécharger le programme

 


Archives

  • Conférences de printemps 2011 : "Aux frontières du futur"

Programme, présentations, diaporamas