Version imprimable

Les certifications DELF-DALF

Les 6 diplômes qui constituent le DELF et le DALF sont totalement indépendants.
Ainsi, le candidat, en fonction de son niveau, peut s'inscrire directement à l'examen de son choix.  A chaque niveau, les 4 compétences sont évaluées : compréhension orale et production orale, compréhension des écrits et production écrite.

Le DELF, Diplôme d'Etudes en Langue Française

  • Le DELF A1 : la valorisation des premiers acquis

Le Niveau A1 (introductif ou de découverte) est celui où l’apprenant est capable d’interactions simples; peut répondre à des questions simples sur lui-même, l’endroit où il vit, les gens qu’il connaît et les choses qu’il a, et en poser ; peut intervenir avec des énoncés simples dans les domaines qui le concernent ou qui lui sont familiers et y répondre également, en ne se contentant pas de répéter des expressions toutes faites et préorganisées.

  • Le DELF A2, le niveau de « survie », la compétence élémentaire

Le DELF A2 valide la compétence langagière d’un utilisateur élémentaire. L ’examen est le niveau des rapports sociaux (formes quotidiennes de politesse et d’adresse, d’accueil; réponse à des questions sur la profession et les loisirs, invitation…), des sorties et des déplacements (mener à bien un échange simple dans un magasin, un bureau de poste ou une banque ; se renseigner sur un voyage ; utiliser les transports en commun : bus, trains et taxis, demander des informations de base, demander son chemin et l’indiquer, acheter des billets ; fournir les produits et les services nécessaires au quotidien et les demander).
 

  • Le DELF B1, le niveau seuil

Le DELF B1 valide un niveau de compétence relevant déjà de l’utilisateur indépendant. Deux traits le caractérisent particulièrement. Le premier est la capacité à poursuivre une interaction et à obtenir ce que l’on veut dans des situations différentes, par exemple : suivre les points principaux d’une discussion assez longue à son sujet, donner ou solliciter des avis et opinions dans une discussion informelle entre amis, faire passer une opinion principale, poursuivre une conversation ou une discussion
Le deuxième trait est la capacité de faire face habilement aux problèmes de la vie quotidienne, par exemple : se débrouiller dans une situation imprévue dans les transports en commun; faire face à l’essentiel de ce qui peut arriver lors de l’organisation d’un voyage; intervenir sans préparation dans des conversations sur des sujets familiers; faire une réclamation; prendre des initiatives lors d’un entretien ou d’une consultation; demander à quelqu’un d’éclaircir ou de préciser ce qu’il/elle vient de dire.
 

  • Le DELF B2, l’utilisateur indépendant

Ce degré se concentre sur l’efficacité de l’argumentation : défense d’une opinion, développement d’un point de vue sur un sujet en soutenant tour à tour les avantages et les inconvénients, argumentation logique, négociation et concession, situations hypothétiques, l’aisance dans le discours social : il comprend dans le détail ce que l’on lui dit dans une langue standard courante même dans un environnement bruyant ; prendre l’initiative de la parole, prendre son tour de parole au moment voulu et clore la conversation, il s’adapte aux changements de sens, de style et d’insistance qui apparaissent normalement dans une conversation et un nouveau degré de conscience de la langue : il corrige ses fautes qui ont débouché sur des malentendus et contrôle consciemment le discours pour les traquer.

 

    Le DALF, Diplôme approfondi de langue française

    • DALF C1, l’utilisateur expérimenté et autonome

    On exige à ce niveau que le locuteur s’exprime avec aisance et spontanéité, il a une bonne maîtrise d’un répertoire lexical large dont les lacunes sont facilement comblées par des périphrases, il peut choisir une expression adéquate dans un répertoire disponible de fonctions du discours pour introduire ses commentaires afin de mobiliser l’attention de l’auditoire ou de gagner du temps en gardant cette attention pendant qu’il/elle réfléchit ; il produit un discours clair, bien construit et sans hésitation qui montre l’utilisation bien maîtrisée des structures, des connecteurs et des articulateurs.
     

    • DALF C2, la maîtrise

    Ce niveau de maîtrise de la langue est défini par le Cadre européen commun comme « le degré de précision, d’adéquation et d’aisance de la langue que l’on trouve dans le discours de ceux qui ont été des apprenants de haut niveau ». Il n’a pas l’ambition d’égaler la compétence du locuteur natif. Il implique des tâches académiques ou cognitivement exigeantes, requérant des capacités très avancées.

     

    Sujets d'examens : comment vous situer ?

    Vous aimeriez découvrir des sujets d'examens pour savoir où vous vous situez et découvrir le niveau de difficulté des diplômes ou tests qui vous sont proposés ? Rien de plus simple : il vous suffit de les découvrir sur le site du CIEP, le Centre international d'études pédagogiques, qui chaque année définit ces sujets.

    Découvrir les sujets d’examens sur le site du CIEP