La SATT Nord et Eurasanté misent sur le partenariat

Les Sociétés d'Accélération du Transfert de Technologie (ou SATT) sont des filiales créées par un ou plusieurs  établissements universitaires et de recherche pour assurer la détection, la maturation de projets de recherche à fort potentiel de valorisation et une protection intellectuelle. La SATT Nord, lauréate du Plaan Investissements d'Avenir et créée le 25 juillet 2012, assure ces missions
dans les régions Nord-Pas de Calais, Picardie et Champagne-Ardenne. Le PRES Université Lillle Nord de France en  est l'un des principaux actionnaires (42%).
La spécificité de la région Nord-Pas de Calais est de disposer depuis 1996 d’une agence de développement économique spécialisée, Eurasanté, qui accompagne tous les acteurs de la filière Biologie Santé Nutrition dans leurs projets de recherche, de création et de développement d’activité.
Il est donc apparu comme naturel que les deux structures s’allient afin de mutualiser leurs expertises et leurs expériences pour favoriser ensemble le développement des activités de l’invention dans le domaine de la Biologie Santé Nutrition.
C'est chose faite avec la convention de partenariat signée le mercredi 10 juillet par les dirigeants de la Satt Nord (Richard Borgi) et d'Eurasanté (Etienne Vervaecke). Comme l'indique Xavier Vandendriessche, président de l'Université Lille 2, qui accueillait cette cérémonie, "Ce n'était pas gagné au départ! Des négociations ont été nécessaires. Mais le pragmatisme a prévalu sur les logiques institutionnelles pour être plus performants ensemble". 
"Pourquoi se priver d'unir nos forces" interroge Richard Borgi ? Eurasanté agit essentielmlement dans différents  champs de la valorisation : détection de projets  pour des laboratoires de recherche, des professionnels de santé et des entreprises de la région;aide à la création d'entreprise innovante;  accompagnement de projets de valorisation, maturation de projet; accompagnement de projets incubés; aidd  à l'émergence de la recherche partenariale public-privé...
"Ces métiers vont pouvoir se développer :l a SATT Nord va apporter une montée en puissance des moyens, des allocations de ressource, des moyens financiers pour la maturation. Le paysage était fragmenté, l'émergence de la SATT va permettre de régler ce problème" explique Etienne Vervaecke."La SATT n'est pas un incubateur et pas davantage un pôle de compétitivité" ajoute R. Borgi, en référence au Pôle Nutrition Santé Longévité.   

Les rôles sont répartis et les deux structures ont déjà commencé de travailler ensemble.